MAGALI FRUMIN,

référente artistique

Suite à des études de théâtre et d'arts plastiques elle s'intéresse au monde de la marionnette.
Elle intègre les compagnies Le théâtre Mosaïque et Le Théâtre Ovipare et fonde la compagnie Les voyageurs immobiles où elle met en scène des spectacles tout public et pour tout-petits.
Le monde de la marionnette est incontestablement celui où elle se sent le mieux, même si elle considère que les cloisons ne sont pas si étanches. Elle puise son inspiration tant dans le théâtre, que dans la performance, les installations, le théâtre d'objet, d'image, de marionnette, d'ombre et dans le masque. Chaque création étant l'occasion de rencontres et d'explorations artistique fortes et différentes.
Si la mise en scène a une grande place dans sa pratique, c'est en jouant et manipulant qu'elle aime avant tout rencontrer le public.

mag2.png

Florence Bertagnolio,

marionnettiste

Elle accoste à L’Usine de Tournefeuille à la fin du dernier millénaire et participe dès lors à diverses aventures du PHUN, de l’AGIT, du Théâtre Itinérant de la Cabane, du Cabaret Zigue-Zigue et de la Cie Albémuth.
En 2009, elle crée la Cie du Professeur Poupon, co-écrit et joue dans Les Visites au Professeur Poupon.
Depuis 2011. Elle crée avec Les Francs Glaçons les deux derniers spectacles jeune public adaptés d’albums de Claude Ponti,  Les Zaventures de Jules le Zertes et Oups et son Doudou Méchant (construction, jeu clownesque et manipulation de marionnettes).
Elle participe aux quatre dernières créations des Voyageurs Immobiles, en intervenant comme regard extérieur sur Ainsi va l’Ailleurs et Grands Petits Départs et comme comédienne pour Maison Mounier et Petite Chimère.

flo.png

Jérémie Alexandre,

création/régie lumière

Jérémie est grand, ça lui permet d'accrocher ses projos un peu partout. Il l'a d'abord fait aux quatre coins de Paris: Comédie et Studio des champs Elysées, Théâtre du Lierre, La Villette, Gare au Théâtre et enfn quelques années au Studio Théâtre de Vitry sous la direction technique de Damiano Gatto. Un temps assistant et régisseur lumière avec l'éclairagiste Anne Vaglio pour Les Cies Moukden Théâtre et la Cie Anomalie. Il met désormais en lumière différents projets de spectacles vivants pour des Cies comme La controverse, Les Philosophes Barbares, Les francs glaçons, mais aussi des expositions pour le Palais de Tokyo ou les beaux arts de Paris. Il rejoint Les voyageurs immobiles en reprenant la régie de Grands petits départs et en créant les lumières de Petite chimère.

Fait extraordinaire, il semblerait que Jérémie n'a pas terminé de grandir, si ça se trouve il finira par accrocher des étoiles.

jerem.png
joce.png

jocelyne Nicolas,

Attachée de production

Travaille pour les Voyageurs Immobiles depuis 2012, ainsi que pour de nombreuses autres compagnies dans la région de Toulouse.

Stéphane Barel,

Chargé de production

En parallèle de ses études de sociologie, Stéphane découvre le milieu associatif, l’éducation populaire et le spectacle vivant. Travailleur de l’ombre, il aime se mettre au service de projets qui le séduisent, les accompagner et les développer dans une dynamique collective. Le hasard des rencontres l’amène à en faire son métier, aux côtés de compagnies jeune public de la région toulousaine. Il rejoint les Voyageurs avec gourmandise à l’automne 2017.

Steph.png

Marie de Nazelle,

marionnettiste, musicienne

Marionnettiste, musicienne et bruiteuse, elle se dédie à la marionnette à gaine et au théâtre d’ombre (Cie Pélélé). Elle donne une place centrale au son que ce soit par la musique en direct ou la création de bandes sonores.

Elle crée la bande son du spectacle des Voyageurs Immobiles pour les tout petits Le Bruit des couleurs et y joue en alternance. Elle participe aux précédents spectacles pour tout-petits de la compagnie : Ailes de pétales, Le bruit des couleurs et Touche à touille en tant que comédienne et musicienne. Elle joue également la musique en direct dans Et les nuages dorment sur mes paupières et crée la bande son de Petite chimère.

marie.png

Cinta Sin,

Régisseuse lumière

Qu’ y a-t-il a de l’autre coté des Pyrénées ? Sa curiosité plus forte que les frontières et les clichés, Cinta Sin se décide à venir découvrir le pays voisin et… toute une culture lui  tombe dessus !
D’abord la musique, du punk à la chanson française. Elle fait ses premières  sonorisations au Bijou de Toulouse et dans de multiples festivals aux styles musicaux très variés qu’elle aime enchaîner.
Puis la marionnette, qu’elle découvre à l’occasion d’une régie au festival Marionnettissimo. Ce monde fabuleux commence à lui donner des occasions d’expérimenter l’éclairage théâtral.
Et de fil en aiguille comme il se doit, la rencontre avec Les voyageurs immobiles vient à se faire un jour, ensoleillé de la biennale de Charleville Mézières. La collaboration se met en place et le voyage continue.

Cinta.png

Yannick Behaegel,

Marionnettiste, vidéaste

Marionnettiste, il est le référent artistique de la compagnie L’Arbassonge. Féru d’image et de technologie, en plus de son activité de marionnettiste, il filme et réalise vidéos et teasers depuis plusieurs années pour diverses compagnies. Il rejoint Les Voyageurs Immobiles, tout d’abord en réalisant des teasers, puis en jouant et manipulant dans « Grands petits départs». En grande complicité avec Magali, il décide de se former au mapping vidéo dès les premiers échanges autour de ce nouveau projet, percevant très bien en quoi cette nouvelle technologie peut servir l’univers de la compagnie.

yannick.png

flavie chauvin,
comédienne, marionnettiste

Après des études au CRR de théâtre de Toulouse, Flavie découvre la marionnette et passe deux ans au centre Odradek-Pupella-Noguès. Elle intègre ensuite le master Ecriture dramatique et création scénique de l’Université Toulouse2 et met en scène, avec la Cie En cours de route, son premier spectacle pour la rue. Dans sa caravane-théâtre, elle part à la rencontre des publics isolés pour aborder les questions de transmission et de la place des femmes dans notre société. Lorsque la caravane est au garage, elle collabore comme comédienne-marionnettiste avec des compagnies de théâtre (En cie des barbares et Les Naïves) et de marionnettes (Pupella-Noguès et La Bobêche). Par ailleurs, elle continue à développer le chant et la danse et se sent très heureuse d’embarquer avec Les Voyageurs Immobiles pour leur prochaine création.

flavie.png

Frédéric Dyonnet,

constructeur de décors

Co-fondateur de l’association La Machine, il déploie ses talents et construit, entre autres, pour le Royal de Luxe, Le Phun, L’Arche de Noé, le Théâtre Ovipare, La Cie Rouges les Anges

"Il faut beaucoup de temps, d’énergie, d’imagination
et d’amour pour faire bien les choses inutiles et essentielles."

fred.png

Louise Bloch,

Costumière

Costumière de la Compagnie, elle habille l’imaginaire des Voyageurs Immobiles depuis 2004. Curieuse des techniques et des matières, elle se forme en chapeaux, vannerie, crochet et feutre artisanal. Elle travaille par ailleurs en confection tailleur pour des opéras et des ballets (Paris, Toulouse, Nice, Marseille).

louizzzz.png

Sonia Trouban,

personne ressource

Sonia ne travaille plus pour la Cie, mais elle est restée une personne ressource pertinente et précieuse.

soniaaa.png

Margot Frumin,

costumière, constructrice de marionnettes

Costumière dans la région toulousaine, Margot Frumin vogue de compagnie en compagnie : Cie Sans Gravité, Théâtre du Pavé, Cie Nomadenko, Cie Armutan. Elle réalise costumes, accessoires, marionnettes.

Tantôt devant son ordinateur, tantôt à sa machine à coudre, elle s’investit dans la cie Les Voyageurs Immobiles depuis 2015. Elle y apporte sa touche artistique et technique dans les domaines du textile des arts plastiques et des arts numériques. Le projet Charlie lui permet d’approfondir les pratiques d’animation vidéo et de stop motion, à la croisée entre volume, graphisme, couleur.

margot2.png
nat.png

Nathalie Pagnac,

Direction d'acteurs

Elle débute professionnellement en 1996 à Toulouse, et pendant près de dix années joue dans les créations du Théâtre du Pavé, de la Cie Arène Théâtre, et de diverses compagnies toulousaines. Elle participe à la fondation du Théâtre Itinérant de la Cabane (sous chapiteau).

En 2005, elle rencontre la marionnettiste Ilka Schönbein, avec laquelle elle compagnonnera pendant 5 années (Voyage d’hiver  et Chair de ma chair).

Elle intègre Le Phun en 2011 et découvre le théâtre de rue. Elle joue et participe à l’écriture de ses créations depuis lors. En 2013, elle joue dans La Vie devant soi avec la Cie Les Chiennes Nationales.

En 2013, elle crée MUREX (duo voix-guitare électrique), elle y interprète des textes poétiques au long souffle (Genet, Cendrars, Darwich, Césaire, etc.)

Depuis 2012, elle est régulièrement sollicitée à l’écriture, la mise en scène, la direction d’acteurs (Le Phun, Les Francs Glaçons, Cie La Mandale, Professeur Poupon, Groupe Wanda, Les Voyageurs Immobiles, etc.).

Depuis 2019, elle joue dans « hélas » la dernière création de Nicole Genovese.

En 2021 : elle crée « Membre » par Membres, et « La Nuit du Théâtre » par Le Phun.

Babeth Olivier,

présidente

babeth.png

Virginie Lallement,

constructrice/manipulatrice de marionnettes

 

Un BTS Plasticien de l’environnement architectural en poche obtenu à l’École Supérieure des Arts Appliqués Duperré à Paris, Virginie entre à l’ENSAM à Charleville M. où elle obtient son DMA des Arts de la Marionnette. Fondatrice de la compagnie Polychimères née dans la Drôme, orientée vers la construction de marionnettes et de dispositifs scéniques pour le théâtre du Kariofole à Corbeille et la Cie Atipik à Charleville, mais aussi en lien avec les Arts du cirque, elle rejoint alors la région toulousaine pour travailler avec d’autres compagnies, en tant que marionnettiste et/ou interprète ( Cie Rouges les Anges,Théâtre Ovipare, Folavril, Chat Perché, Au bord de la nuit...) et partage quelques projets avec L’Usinotopie et Marionnettissimo ( résidence de création avec le Théâtre du Mouvement et la Cie Houdart.)

Elle crée aussi des marionnettes pour les films d ‘animation, dans les studios de la Ménagerie, comme celles du court métrage Lettres de Femmes.

Après un détour de plusieurs années dans l’enseignement des Arts Plastiques, elle revient sur le plateau avec les Voyageurs comme constructrice et manipulatrice.

virginie.png

Olivier brenier,

illustrateur/décorateur

Après des études de physique-chimie, puis de plasticien, c’est avec Les voyageurs immobiles qu’il réalise tour à tour ses premières scénographies, marionnettes, puis les designs graphiques d’affiches, du site internet. Petit à petit, il est amené à travailler avec d’autres compagnies : la Cie Arlequin des étoiles, la Cie Ovipare, la Cie Kirou. Il devient ensuite graphiste-illustrateur pour des associations culturelles : La Petite Pierre, l’ Auberge de Badassac, la Belle Saison (ADDA 32). Entre de rares expositions de travaux personnels, il réalise également des œuvres de land-art.

oliveeee.png